Pourquoi notre capacité à résoudre les problèmes ne s’améliore-t-elle pas ?

Pourquoi notre capacité à résoudre les problèmes ne s’améliore-t-elle pas ?

Pourquoi notre capacité à résoudre les problèmes ne s’améliore-t-elle pas ?

Cher Gemba Coach,
Nous travaillons d’arrache-pied sur la résolution de problèmes, nous pratiquons les 5 « pourquoi » et recherchons systématiquement les causes racines, mais je dois avouer que j’ai du mal à voir une quelconque amélioration de nos capacités de résolution de problèmes, ni même à comprendre dans quelle mesure la recherche de causes cachées pourrait nous aider.

Question troublante – désolé d’avoir été si long à y répondre, mais j’y ai beaucoup réfléchi. Soyez indulgent, je crois que nous devons explorer davantage la théorie de la résolution de problèmes.
Un problème, j’espère que vous en conviendrez, est un écart entre la situation actuelle et celle que vous aimeriez atteindre. Vous voulez que les choses soient comme elles ne sont pas actuellement et voyez des obstacles qui les empêchent de se produire. C’est en formulant cet écart et en clarifiant la nature des obstacles que l’on transforme une préoccupation ou une question vague en un problème à résoudre.
Il s’avère que cette partie cruciale de l’analyse est souvent négligée, et les gens essaient d’agir sur des problèmes vaguement définis en espérant que la situation changera (ce qui est parfois le cas – il vaut parfois mieux avoir de la chance que d’être bon). La question clé pour nous ici est d’abord de décrire le problème en termes de résultat souhaité – c’est là que je voudrais être, comment je
voudrais que les choses se passent, etc. – et la situation actuelle, puis de l’exprimer en termes d’obstacles. Cela dit, cela dépend uniquement de notre manière de penser : nous voulons que les choses soient comme-ci ou comme ça, nous croyons que certaines actions nous conduiront plus près du but, nous reconnaissons certains obstacles, certaines ruptures, et nous sommes aveugles aux autres. Rien de tout cela n’est « réel », il n’y a que des pensées – et pourtant la difficulté à obtenir ce que nous voulons est très réelle – sinon, il n’y aurait pas de problème au départ. Examinons la nature de cette résistance : qu’est-ce qui rend la réalité si prégnante ?

Cherchez l’écart

Prenez un problème qui concerne plus ou moins tout le monde : Pourquoi est-il nécessaire d’avoir autant de chance pour concilier style de vie, réussite financière et travail intéressant ? Et pourquoi
cet équilibre est-il constamment remis en question ? Si vous regardez autour de vous, vous constaterez que la plupart des gens que vous connaissez en atteignent presque toujours un, souvent deux, et rarement trois sur trois. Pourquoi ? Parce qu’il y a des compromis à faire entre ces trois contraintes et que l’ordre dans lequel vous cherchez à les aborder est important.
Pour lire la suite, téléchargez l’intégralité du texte en PDF

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.