Quelle est l’utilité des audits de maturité Lean ?

Quelle est l’utilité des audits de maturité Lean ?

Quelle est l’utilité des audits de maturité Lean ?

Cher Gemba Coach,
Devons-nous continuer à mener des audits de maturité Lean ? Si oui, à quelle fréquence ?

Eh bien, cela dépend de ce que vous cherchez : compétence ou conformité ? Prenons un peu de recul et reprenons nos hypothèses. En occident, nous pensons que les processus (les pratiques pas à pas) permettent d’obtenir des rendements, dont la somme fournira des résultats. Nous pensons cela parce que notre théorie du management est profondément obsédée par des objectifs, atteindre des objectifs, surveiller des objectifs, mener des plans d’actions pour atteindre ces objectifs, et trouver de bonnes raisons quand ils ne sont pas tenus. Il nous est en réalité difficile d’imaginer des activités humaines qui ont de la valeur sans avoir d’objectifs (en fait, elles sont nombreuses, faites-vous une petite liste :^))
Dans ce contexte, nous pouvons raisonnablement nous poser la question suivante: les gens en font-ils assez pour tenir leurs objectifs ? Ce qui implique :
1. Mesurer les objectifs en termes de rendement ;
2. Mesurer l’application des pratiques en termes d’efforts ;
3. Evaluer les gens à la fois en termes de rendement et d’efforts ;
4. Leur demander d’essayer plus fort quand les objectifs ne sont pas tenus.

Au départ de la pensée Lean, il y a un jeu d’hypothèses différent. Si nous acceptons que les objectifs soient nécessaires, nous considérons que ce sont essentiellement des outils arbitraires dont
le but est surtout d’aligner les motivations des gens. Ils n’ont pas de valeur intrinsèque. A l’inverse, nous sommes obsédés par les défis : les problèmes de grande envergure que nous devons résoudre
pour pouvoir prospérer.

L’idée est que le monde change constamment et que nos concurrents imaginent en permanence de nouvelles manières de faire du business – et donc nous sommes également face à des défis, mais nous ne comprenons ni où, ni comment.

Mettre la pression

Les processus ont un train de retard : ils définissent ce que nous mettons en place pour relever le précédent défi – ils mènent la guerre précédente. L’hypothèse du Lean est que lorsque les personnes comprennent mieux le processus et leur activité, apprennent à détecter les gaspillages dans le processus et dans leur propres actions, qu’ils approfondissent les théories associées et expérimentent de nouvelles manières de travailler, alors ils en viennent à mieux appréhender collectivement leurs défis, ainsi que les changements à effectuer pour les relever.

Chacune de ces deux visions du monde nécessite d’avoir des indicateurs:

Pour lire la suite, téléchargez le texte en PDF.

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.