Se focaliser sur la résolution de problèmes ?

Se focaliser sur la résolution de problèmes ?

Se focaliser sur la résolution de problèmes ?

Pourquoi le Lean se focalise-t-il autant sur la résolution de problèmes? Considérer que tout est un problème n’est-il pas négatif ? Ne devrions-nous pas plutôt rechercher des solutions ? Cela ne serait-il pas plus positif et créatif ?

Bonne question. En fait, la pensée Lean est tellement focalisée sur les problèmes qu’elle n’envisage même pas les solutions – elle a même inventé le terme barbare de « contre mesure » en remplacement ! Bon, OK, c’est bizarre – essayons de comprendre.

Prenons un peu de recul: qu’essayons-nous de faire? Rechercher des solutions aurait un sens si les processus étaient réels et stables, et que les problèmes dans les processus empêchaient la performance. On pourrait alors trouver des solutions permanentes qui amélioreraient le processus, la performance s’améliorerait, et voilà !

Mais en vrai, les processus ne sont pas réels:

ils sont juste une représentation de ce que font les gens. La performance est en quelque sorte le résultat de la collaboration entre les gens au sein du processus. Elle dépend de la manière dont ils gèrent la situation pour obtenir le bon résultat pour le client et pour eux-mêmes. La performance est en fait le reflet de la compétence.

Le développement des personnes est au cœur de la recherche de la performance par le Lean. Il faut donc imprégner les gens avec plus de compétence pour qu’ils gèrent mieux les situations auxquelles ils sont confrontés et continuent d’aider les clients à la résolution de leurs vrais problèmes – pas ceux du processus.

Les singes ne sont pas de bons professeurs

Par conséquent, développer les personnes signifie en pratique que chacun doit acquérir des compétences nouvelles tout en faisant son boulot. Comment s’y prendre ? Permettez-moi ici une petite digression: des recherches récentes en paléontologie montrent que la principale divergence entre nos ancêtres et les autres hominidés n’était pas la capacité d’apprendre, mais celle d’enseigner. Après tout, nos cousins les chimpanzés ont appris à utiliser les outils par l’observation, mais n’ont jamais réussi à transmettre ce savoir entre générations.

Lire le texte entièrement: https://www.institut-lean-france.fr/medias/2017/05/solution-plutot-que-probleme.pdf

 

Publier un commentaire