Lean vs. Agile

Lean vs. Agile

Lean vs. Agile

Cher Gemba Coach,

Nous avons un nouveau patron qui ne connaît pas le Lean et qui demande à notre équipe Lean nous mettre plutôt  à « l’Agile ». Des conseils ? 

Dites à votre patron que vous faites déjà de l’Agile – il n’y a pas vraiment de différence entre Agile et Lean. Le patron n’a pas toujours raison, mais il reste le patron. Une règle d’or de la psychologie est que les gens réduisent les problèmes complexes à la partie qu’ils pensent pouvoir résoudre. Un apport important  du Lean est qu’il permet faire des hypothèses sur la performance (actuelle et future) d’une zone, en fonction des problèmes que le patron prend en charge, de la façon dont il les cadre et dont il s’y attaque (avec les gens ou bien « fais comme je te dis ou casse-toi »), et de quel genre de solution ils préfèrent.

La vraie question est la suivante : qu’est-ce que vous perdez en abandonnant le Lean et en adoptant l’Agile ? Tout dépend de la manière dont vous pratiquez le Lean. Dans certains cas, vous pourriez faire un pas un avant.

J’étais récemment sur le Gemba dans un service informatique et j’ai eu exactement cette discussion avec le manager Agile. Ils ne veulent pas entendre parler de l’approche Lean de l’entreprise car ils la trouvent trop rigide – ils pensent que dans leur environnement complexe et en évolution rapide, les standards et les processus standards ne peuvent s’appliquer – et je ne suis pas nécessairement en désaccord avec eux.

D’un autre côté, ils ont admis avoir de longs délais de livraison, un important carnet de livraison, et beaucoup de retouches même s’ils pratiquaient l’Agile depuis des années, ce qui signifie essentiellement que :

  • Ils définissent le travail à travers des « stories »: ils définissent des fonctionnalités avec des « user personas », spécifient ce que ce « user » aimerait faire pour obtenir cela et le décomposent en éléments de travail – stories « épiques » et stories « à coder ».
  • Ils travaillent en petits lots : ils livrent le travail une fois par jour ou une fois toutes les deux semaines et essaient de tester le code avant la livraison.
  • Ils travaillent en équipe : tous les matins, ils ont un « stand-up meeting » pour discuter du travail à faire et des problèmes qu’ils rencontrent.

Et ça marche ! Ils livrent.

Qu’est-ce que le Lean pourrait bien leur apporter ?

Des Points de Départ Différents

La partie plus compliquée. L’Agile est une victoire incontestable par rapport à la planification d’un système entier et à des mois de code à livrer et à faire fonctionner à la fin. Mais cela reste un système qui organise l’équipe et s’arrête au codeur individuel et donc – le code. Il y a beaucoup de techniques Agiles pour examiner la qualité du code, mais jusqu’à présent, je ne les ai jamais vues vraiment bien appliquées.

Lire la suite dans le PDF

 

Traduit de l’américain par Nicolas Villemain, Marc-Antoine Guichard et François Lopez

Source : https://www.lean.org/balle/DisplayObject.cfm?o=4983

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.