Standards et créativité

Standards et créativité

Standards et créativité

Cher Gemba Coach,
Les standards ont-ils un sens dans une industrie innovante, comme le développement informatique ?

Si vous considérez les standards comme un point de départ, et non un point d’arrivée, ils ont du sens dans n’importe quelle industrie – parce qu’ils ont un sens pour la personne.
Dans n’importe quelle situation professionnelle, vous pouvez réagir comme “vous-même” (Qu’est-ce qu’ils veulent de moi ? Qu’est-ce que je veux d’eux ? Je vais me fier à mon instinct) ou comme un professionnel (Quels résultats visons-nous ? Que nécessite cette situation ? Quelle est la bonne manière de s’y prendre ?).

Quand nous venons comme nous sommes, nous réagissons à vrai dire selon notre habitude, car nous nous sommes accoutumés à avancer au travers de nos expériences, nos préférences et aversions. Par exemple, en tant qu’écrivain, je n’ai pas de standard pour répondre aux sollicitations pour écrire un article dans un magazine, dans un blog, etc. ou bien pour participer comme conférencier à un congrès. Je réponds – malheureusement – tel que je suis.
Voilà le hic. Je suis écrivain, j’adore écrire, donc ma réponse est “oui” et ensuite parfois je me trouve en difficulté à cause de l’échéance (je n’avais pas réalisé que j’avais autant de choses à faire) ou bien de la publication elle-même (je ne m’étais pas rendu compte de ce que c’était vraiment). Parfois, on peut avoir de la chance (comme cette interview pour Roguemag.org) et parfois pas.

Le Dr House du Lean

Mais une partie de la raison pour laquelle j’adore écrire est que je déteste parler aux gens ou rencontrer de nouvelles personnes. Le personnage de télé Dr House est inspiré de mon profil de personnalité selon Myers Briggs. Lorsque je suis invité à parler, ma première réponse est de faire mon difficile, dans l’espoir que l’organisateur de l’événement va laisser tomber. Je les assomme d’exigences et je fais ma diva.
Pour être honnête, l’affirmation “je déteste parler aux gens” est exagérée. En repensant aux conférences auxquelles j’ai participé, l’expérience fut difficile mais j’ai souvent rencontré des personnes intéressantes, visité de nouveaux Gembas, eu de nouvelles discussions, ou développé de nouvelles idées qui m’ont permis d’approfondir ma réflexion et… de nouveaux écrits. Il y a une voix intérieure qui vous dit “vous détestez parler en public”, ce qui n’est pas faux mais pas vrai non plus.
Si j’avais un standard, je pourrais bien mieux réagir dans les deux cas. Un article? Aucun problème ! Quel type de publication ? Quelle audience cible? Par quel angle les prendre ? De quoi souhaiteriez-vous que je parle spécifiquement ? Une conférence ? Vraiment ? Dans quel contexte? Qui participe à cet événement ? Qu’attendent-ils ? Quel est le message qu’ils ont besoin d’entendre selon vous ?

Téléchargez le PDF pour lire la suite

Traduit de l’américain par Nicolas Villemain, Marc-Antoine Guichard et François Lopez
Source : https://www.lean.org/balle/DisplayObject.cfm?o=4876

 

 

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.