Où trouver de l’information sur le management visuel ?

Où trouver de l’information sur le management visuel ?

Où trouver de l’information sur le management visuel ?

Cher Gemba Coach,
Je trouve peu d’écrits sur le management visuel alors que cela semble être une part importante du Lean – une idée où chercher ?

Tout le Lean s’appuie essentiellement sur le management visuel, et effectivement, je suis d’accord qu’il y a très peu de choses écrites à ce sujet – je ne sais pas bien pourquoi, et cela m’étonne beaucoup. En fouillant dans ma bibliothèque, j’ai trouvé quelques livres de Productivity Press datant des années 90 : Poka-Yoke, édité par Hiroyuki Hirano, 1988 ; L’usine s’affiche de Michel Greif, 1991 ; et Systèmes de contrôle visuel édité par Nikan Kogyo Shimbun, 1995.
Je n’en avais ouvert aucun d’eux depuis – euh, des décennies ? Merci d’avoir posé la question. Ils sont fascinants, en particulier le livre Poka-Yoke, car le Poka-Yoke semble avoir complètement disparu des échanges autour du Lean. Ils ne sont toutefois pas d’une grande aide, car il n’y a aucune théorie claire sur le management visuel, et les exemples, bien qu’intéressants, sont plutôt pris au hasard.
Je ne suis pas sûr d’avoir moi-même une théorie très claire sur le management visuel, mais je suis certain que cela pourrait être la plus grande contribution de Toyota au management. Votre question est dans le mille.
Taiichi Ohno commence son livre sur le management de l’environnement de travail avec une illusion d’optique :

Au premier abord, je pensais que ce n’était que du folklore, mais j’ai réalisé avec les années que sa réflexion sur les idées fausses est essentielle à toute compréhension de la pensée Lean. Son argument phare, souvent répété et illustré, est résumé ainsi :

Idées fausses ? Mauvaises décisions ? Gaspillage

Et que les idées fausses sont très difficiles à changer, tant pour les ingénieurs que pour les ouvriers.
Dans l’esprit d’Ohno, la seule manière d’éliminer une idée fausse est d’essayer autre chose, donc apprendre en faisant.

Concevoir des idées fausses

Mais d’où viennent les idées fausses ? Ohno n’en dit pas plus, mais il est intéressant que son point de départ soit une illusion d’optique. Il remarque qu’une illusion d’optique est facile à expliquer et que les gens sont facilement convaincus. Il finit par dire que oui, les gens sont facilement convaincus, mais les illusions d’optique ne sont pas faciles à expliquer.

Notre modèle naïf de la manière dont fonctionne notre cerveau s’appuie sur une métaphore informatique :

Information (du récepteur) ? Traitement (circuits cognitifs) ? Conclusion (action/croyance)

Mais plus nous découvrons le cerveau plus il semble fonctionner dans l’autre sens :

Simulation de la réalité ? Erreur de traitement ? Conclusion

En d’autres termes, votre cerveau rêve votre vie. Dans les rêves, cela fonctionne sans stimulation sensorielle, donc cela part dans des trucs bizarres. Pendant la journée, il rêve juste la même chose, mais corrige constamment avec ce qu’il voit, donc tout semble bien plus « réel » – mais c’est juste que l’illusion est plus solidement ancrée dans la réalité.

Concrètement, cela signifie que si nous voyons une illusion simple :
https://en.wikipedia.org/wiki/Optical_illusion, ou très élaborée, comme celle-ci : https://www.youtube.com/watch?v=sKa0eaKsdA0, nos cerveaux travaillent parfaitement normalement (il paraît que les schizophrènes voient à travers l’illusion).
Cela signifie que le simple fait de regarder implique déjà une grande part de raisonnements.
Fondamentalement, votre cerveau suppose que les choses sont ce qu’elles sont, et il cherche ensuite les différences avec ce modèle – mais uniquement là où il regarde. Il est donc facilement trompé comme l’ont montré de nombreuses expériences sur l’attention sélective (en voilà une vraiment
drôle : https://www.youtube.com/watch?v=vJG698U2Mvo).

Un système visuel est fait de points de contrôle spécifiques, mais le but du management visuel est de diriger l’attention, pas de maîtriser le comportement. Cette compréhension moderne de l’importance et de la nature du management visuel nous a amenés à dissiper des idées fausses
solidement ancrées. Premièrement, afficher de l’information n’est pas du management visuel.
Deuxièmement, le contrôle visuel n’est pas toujours du management visuel…

Lire la suite dans le PDF

Source : https://www.lean.org/balle/DisplayObject.cfm?o=5041

Traduit de l’anglais par Marc-Antoine Guichard et François Lopez

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.