Le Lean peut-il quelque chose contre des managers toxiques?

Le Lean peut-il quelque chose contre des managers toxiques?

Le Lean peut-il quelque chose contre des managers toxiques?

Cher Gemba Coach,
Est-ce que le Lean peut quelque chose contre des managers toxiques ?

Pour être franc avec vous, je ne sais pas. Nous connaissons tous de mauvais managers, mais que serait un manager toxique – i.e. quelqu’un que vous ne souhaitez pas garder dans votre organisation à cause des dommages qu’il cause quelle que soit sa position ? Sur le Gemba, les cas de personnes réellement destructives que j’ai pu observer avaient des styles très différents, et il est donc très difficile de généraliser.
Si je devais me jeter à l’eau et trouver des comportements toxiques communs à tous ces cas, je dirais :

  1. Querelles incessantes : aura besoin de tenir la barre, puis aura toujours raison. N’aura jamais tort et n’acceptera pas le désaccord – ni même la remise en cause. La contestation est perçue comme un manque de loyauté qui doit être sanctionné de façon vindicative, aussi bien publiquement qu’en coulisse afin de faire le plus de dommages personnels possibles.
  2. Les Personnes sont des outils : Aucune nécessité d’encourager ni de comprendre. Il est normal de réussir, le travail n’est jamais assez bien fait, aucun moment n’est une victoire qui mérite d’être reconnue et savourée, il n’y a pas de réussite possible ni d’encouragement car cela constitue du sentimentalisme superflu. Vous faites bien, mais vous faites simplement votre boulot – qui est de m’apporter le butin. Si vous échouez, c’est de votre faute, vous n’aurez aucun soutien.
  3. Poudre aux yeux et Omertà (La loi du Silence) : La mission importe peu, tout ce qui compte c’est d’être bien vu, quelle que soit la situation. Les objectifs sont réécrits pour apparaître dépassés, les indicateurs rouges sont trafiqués pour apparaître verts (les indicateurs pastèques : verts à l’extérieur, rouges à l’intérieur), mentir fait partie du job, et une loi du silence absolue est imposée sur ce qui se passe réellement à l’intérieur – la
    loyauté est exigée à tout prix.
  4. Crétin : S’approprie les réussites du travail de tous et blâme les autres pour ses échecs, les attribuant aux défaillances des personnes autour de lui. Fustige les personnes pour leurs qualités, et se moque de leurs défauts. N’hésite pas à utiliser des informations personnelles pour avoir barre sur quelqu’un. Ces managers s’approprient les ressources et la trésorerie, et trouvent toujours un moyen d’humilier les collaborateurs pour les « maintenir à leur place ».
  5. S’entoure d’un service d’ordre : Pour être vraiment toxiques, les mauvais managers ont besoin d’avoir un minimum de leadership pour apporter des résultats court terme (sinon, ils demeurent des frustrés isolés). Ce qui rend une personnalité négative réellement toxique est l’équipe d’âmes damnées dont elle s’entoure pour appliquer sa loi et punir ceux qui secouent le navire.

Les managers vraiment toxiques peuvent parfois être utiles, et c’est tout le coeur du problème. Ils ont généralement un domaine d’excellence, et ils apportent des résultats utiles à la direction. C’est en général pourquoi ils ont eu leur poste et le gardent. Ils savent aussi s’entourer d’autres personnes négatives, qu’ils gâtent avec des récompenses.

Le Lean est par essence un système pour révéler les problèmes. Le principe du Jidoka signifie que si les résultats dérivent, on s’arrête, on analyse le problème, et on demande « Pourquoi ? ». Des équipes saines ne vont pas s’en faire une montagne et commenceront à discuter, observer, investiguer et trouver une initiative Kaizen. D’autres équipes baisseront simplement la tête, marmonneront – et observons alors leur manager. Pourquoi l’équipe ne se sent-elle pas assez en sécurité pour discuter du problème ? Là encore, des managers toxiques intelligents auront appris à manipuler le système.

Lire la suite dans le PDF

Source : https://www.lean.org/balle/DisplayObject.cfm?o=5071

Traduit de l’américain par Marc-Antoine Guichard et François Lopez

 

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.