Des conseils pour appliquer le SMED dans un atelier d’emboutissage ?

Des conseils pour appliquer le SMED dans un atelier d’emboutissage ?

Des conseils pour appliquer le SMED dans un atelier d’emboutissage ?

Cher Gemba Coach,
Nous avons appliqué le SMED pour accroître la flexibilité de nos unités de production. Maintenant, nos matrices cassent sans arrêt et perturbent la production car la maintenance ne peut pas suivre ! Avez-vous des recommandations ou expériences dans l’application du Lean dans un atelier d’emboutissage ?

Oui, ce n’est pas inattendu. Réfléchissons au problème. Pourquoi gardons-nous les matrices scotchées sur la machine et fabriquons-nous de grands lots ? Parce qu’il est difficile de régler les
matrices avant de pouvoir produire des pièces bonnes.
Le temps de changement de matrice est mesuré entre la dernière pièce bonne à la première pièce bonne. Si vous vous mettez à changer les matrices plus souvent, deux choses surviennent :
1. Premièrement, quand vous changez plus souvent de production, vous obtenez bien plus de mauvaises pièces de tête de série.
2. Deuxièmement, vous manipulez plus souvent les matrices et elles peuvent être endommagées au cours du processus.
Dans tous les cas, il est assez clair que changer les matrices plus souvent crée plus de soucis. Pas vrai ?
En fait, la fragilité des matrices a toujours été là, mais tant que nous ferons des séries longues, elle restera profondément cachée dans le processus. Plutôt que de supporter le coût lié à
la faiblesse des matrices, nous préférons supporter celui des pièces en stock et ne pas coller au plus près à la demande client.

Ce à quoi vous faites face est un compromis financier. Préférez-vous investir votre argent dans :
• Des stocks et des livraisons tardives ;
• La maintenance des outillages et les opérations.
Bien sûr, dans l’entreprise, cela n’apparaîtra pas de manière aussi flagrante parce que ces coûts sont issus de budgets différents. Le stock est encore souvent considéré comme un actif, donc l’usine sera récompensée d’avoir produit beaucoup de pièces – même si nous ne les vendons pas. Les livraisons en retard sont une calamité, mais n’apparaissent dans aucun budget en particulier. D’autre part, dépenser de l’argent dans la formation de l’opérateur ou dans la maintenance des matrices est une sortie immédiate de cash. Devinez ce que vont préférer la plupart des managers ?
Changer plus souvent les matrices, c’est apprendre à apprendre : cela vous enseignera ce que vous avez besoin d’apprendre – si vous écoutez.

La suite est à lire dans le PDF.

Article original ici. Traduit de l’américain par Nicolas Villemain, Marc-Antoine Guichard et François Lopez.

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les données collectées par ce formulaire vous permettent de déposer un commentaire sur cet article.
Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter notre politique de confidentialité.